Faux papiers et cetera…

Faux papiers, faux en écriture, faux diplômes, fausses déclarations, faux aveux, fausse monnaie… Une liste à la Prévert qui rappelle « Les P’tits Papiers » de Serge Gainsbourg.

Les fausses croyances nous entraînent dans un tourbillon de pensées. Une fausse croyance, c’est croire à une contre vérité ou penser croire sans vraiment y croire ou alors croire sans savoir, ou encore être persuadé que l’autre se trompe de croyance, croyant que la sienne est la bonne croyance. On s’éloigne des faux papiers mais pas vraiment car les papiers ne servent souvent qu’à faire croire.

Il y a les faux chômeurs qui travaillent en commettant de fausses déclarations administratives pour bénéficier de quelques subsides supplémentaires et améliorer le quotidien. Les vrais chômeurs sont tellement réels qu’ils le restent, alors les mécanismes bureaucratiques ne les classent plus comme demandeurs d’emplois et ne les considèrent même plus du tout dans leurs formulaires remplis de cases à cocher. Les petits papiers réapparaissent, envahissent les tiroirs, se cachent, se perdent, se froissent, se souillent, ils ne sont plus remis à la date demandée, à l’adresse voulue, on les retrouvent, on en fait une copie mais ils ne sont plus valables et deviennent des faux papiers.

Les faux passeports, certains parlent de vrais-faux passeports, je n’ai jamais vraiment compris la différence. On parle de fausses identités, de faux semblants, là non plus, je ne vois pas trop la frontière, c’est faux ou c’est semblant ? Si c’est semblant cela semble vrai, donc ce n’est pas trop faux, disons c’est probable. C’est une question de frontière, elle est floue, en général sur le papier la frontière est en pointillés. Le papier plié efface les frontières. Aux frontières il faut des papiers, pour certains du moins, ceux qui viennent de loin. Il existe des frontières invisibles, elles n’apparaissent pas sur le papier, elles sont si bien dans nos esprits. D’ailleurs les frontières sont souvent dans nos esprits. Ce sont de pures inventions. Elles bordent les États-nations, inventés eux aussi, il y a plusieurs millénaires avant notre ère, dans le bassin de l’Euphrate, alors que la grande majorité de l’humanité est encore chasseur-collecteur-nomade. Avouons le, sacrée invention! à l’origine des passeports, des papiers et des faux papiers…

Pour ce qui est des faux aveux, pourquoi un innocent avouerait-il un crime ?

Faux aveux : pourquoi un innocent avouerait-il un crime ?
L’interrogatoire, Benjamin Vautier (1829-1898)

« Des aveux qui semblent vrais peuvent en réalité être faux, même s’ils sont corroborés par des informateurs et des experts en criminalistique. ».

Je vous invite à lire l’article de Brigitte Axelrad Professeur honoraire de philosophie et psychosociologie, membre du comité de rédaction du magazine Science et pseudo-sciences.

En complément de dernier moment, à propos des frontières et peut-être des fausses peurs, une présentation du dernier livre de François Gemenne par lui même : « On a tous un ami noir » aux éditions Fayard.

« Pas une semaine ne s’écoule sans qu’éclate une nouvelle polémique sur les migrations … et les frontières…
Nos sociétés resteront malades de ces questions tant qu’elles continueront à les envisager sous l’unique prisme des idéologies… montrer qu’il est possible de penser ces sujets de manière rationnelle et apaisée, en les éclairant de réflexions et de faits qui sont bien trop souvent absents des débats… »
 
François Gemenne enseigne les politiques du climat et des migrations dans différentes universités, notamment à Sciences Po et à Bruxelles. Chercheur du FNRS à l’Université de Liège, il y dirige l’Observatoire Hugo, un centre de recherche sur l’environnement et les migrations.

Régine – Les p’tits papiers 1966

Les p’tits papiers

Laissez parler
Les p’tits papiers
A l’occasion
Papier chiffon
Puissent-ils un soir
Papier buvard
Vous consoler

Laisser brûler
Les p’tits papiers
Papier de riz
Ou d’Arménie
Qu’un soir ils puissent
Papier maïs
Vous réchauffer

Un peu d’amour
Papier velours
Et d’esthétique
Papier musique

C’est du chagrin
Papier dessin
Avant longtemps

Laissez glisser
Papier glacé
Les sentiments
Papier collant
Ça impressionne
Papier carbone
Mais c’est du vent

Machin Machine
Papier machine

Faut pas s’leurrer
Papier doré
Celui qu’y touche
Papier tue-mouches
Est moitié fou

C’est pas brillant
Papier d’argent
C’est pas donné
Papier-monnaie
Ou l’on en meurt
Papier à fleurs
Ou l’on s’en fout

Laissez parler
Les p’tits papiers
A l’occasion
Papier chiffon

Puissent-ils un soir
Papier buvard
Vous consoler

Laisser brûler
Les p’tits papiers
Papier de riz
Ou d’Arménie
Qu’un soir ils puissent
Papier maïs
Vous réchauffer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :